Troubleyn | Jan Fabre

Etant Donné

Étant donnés  fait suite au monologue Elle était et elle est, même de Jan Fabre pour son actrice fétiche et muse Els Deceukelier. Etant donnés : 1. La chute d’eau, 2. Le gaz d’éclairage est le titre de la dernière œuvre de Duchamp : un diorama muni d’une porte en bois vermoulu encadrée de briques. Deux judas percés sur la porte permettent de voir une installation : un nu féminin, couché sur un lit de feuilles et de branches et dont la tête n’est pas visible, avec à la main une lampe à gaz, ainsi qu’une chute d’eau à l’arrière-plan. Son vagin se remarque d’emblée en raison de son anatomie bizarre. L’image est étrange, et force le spectateur dans son rôle de voyeur. Pour ce monologue, Fabre opte pour un remarquable dialogue entre la femme et son vagin. Tandis que la femme caresse des illusions de grâce et de puissance, son sexe la ramène constamment aux pulsions et au désir sexuel. Le vagin de la femme exprime tout ce qu’elle ne dit pas, et pense peut être, mais ne veut pas révéler en raison de son image. Cette fois, le motif récurrent de ce spectacle est « attends un peu, attends un peu ». La métamorphose est au cœur de ce monologue, non seulement en raison du changement de voix constant, maar aussi par la mue régulière de sa peau.

Credits
»


texte, mise en scène et scénographie Jan Fabre interprétation Els Deceukelier lumières Jan Fabre, Harry Cole costumes Daphne Kitschen maquillage Gerda Van Hoof direction technique Geert Van der Auwera musique Peaches - Diddle My Skittle, from The Teaches of Peaches / Guns N'Roses - Knockin' on Heaven's Door, from Live Era '87-'93 Etant donnés a été créé en 2004 par Troubleyn/Jan Fabre (Anvers, Belgique), en co-production avec Centre du Développement Chorégraphique / Midi-Pyrénées (Toulouse, France) et au support du Direction Régionale des Affaires culturelles Midi-Pyrénées et la Région Midi-Pyrénées première 11.02.2004, Théâtre National de Toulouse, Toulouse

Images


 
 
 


close