Troubleyn | Jan Fabre

Tannhäuser

Fabre est depuis longtemps fasciné par le compositeur allemand Richard Wagner, et a déjà utilisé sa musique plusieurs fois dans des productions théâtrales. Ses travaux et ses idées à propos du « Gesamtkunstwerk » servent de fil rouge à l’œuvre de Fabre. La thématique du Tannhäuser de Wagner va de pair avec les fascinations personnelles de Fabre pour la luxure, la violence, la culpabilité, l’expiation et la mort. En coproduction avec l’Opéra National De Munt/La Monnaie, Fabre met en scène, d’une manière innovante tant sur le plan de la dramaturgie que sur celui de la scénographie, l’histoire du chevalier errant en quête de l’amour ultime. Fabre travaille avec des modèles géométriques : le cercle symbolise la vie et la mort, tandis que le rectangle représente les lignes : dans la machine parfaitement huilée de l’armée ou d’une croisade se cache un monde purifié qui réprime l’anormal. Chose remarquable, les pèlerins ou pénitents sont en costume de clown, car c’est sur eux que sont projetés toute l’ironie et la frustration. Dans un hommage à la force et à la mobilité de la femme, Fabre choisit de quitter le dualisme entre la sensualité de Vénus et la chasteté d’Elisabeth, et présente deux personnages féminins équivalents auxquels il adjoint in fine celui de Marie, symbole de fertilité, entourée de femmes enceintes. Elle est un archétype, une femme aux multiples visages (et aux nombreux seins). A l’inverse de Wagner, Fabre insiste particulièrement sur l’interdépendance de ces femmes. Il accentue ainsi de manière monumentale le thème de la femme constamment changeante et insaisissable, un thème souvent abordé dans son œuvre récente.

Credits
»


direction musicale Kazushi Ono mise-en-scène, scénographie Jan Fabre assistance and dramaturgie Miet Martens chorégraphie Renée Copraij, Jan Fabre costumes Daphne Kitschen lumières Jan Dekeyser, Harry Cole dramaturgie Luk Van den Dries choeur Renato Balsadonna solistes Stephen Milling, Louis Gentile, Roman Trekel/Stephan Loges, Daniel Kirch, Andrew Greenan, Donal Byrne, Jacques Does, Adrienne Dugger, Natascha Petrinsky, Anne-Catherine Gillet, Leo Becker, Alban Pols, Annie Czupper danseurs Olivier Dubois, Ziya Azazi, Lara Martelli, Maria Stamenkovic-Herranz, Eveline Van Bauwel, Cédric Charron, Annabelle Chambon, Geert Vaes, Heike Langsdorf, Ivana Jozic, Elie Tass, Tawny Andersen, Ana Carolina Avila Perez, Andrea Magaly Rbiano Ramirez production La Monnaie (Bruxelles) co-production Troubleyn / Jan Fabre (Anvers) première 09.06.2004, De Munt, Bruxelles

Images


 
 
 


close